20190401 091708

Le ministère de l’Éducation nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales a diligenté l’élaboration d’une stratégie nationale de lutte contre la Drogue, la Toxicomanie et la Violence en milieu scolaire (SNL-DTV) afin de contribuer à la promotion du civisme au Burkina Faso. La validation dudit document est intervenue ce lundi 1er avril 2019 au cours d’un atelier placé sous la présidence du ministre, Pr Stanislas OUARO, dans les locaux des Archives nationales de Ouagadougou . A l’entame de la cérémonie d’ouverture des travaux, le ministre a invité l’assemblée à observer une minute de silence en mémoire des Forces de Défense et de Sécurité et des enseignants lâchement assassinés par les forces du mal.
Mettre à la disposition des acteurs de l’éducation un référentiel en matière de lutte contre la drogue, la toxicomanie et les violences dans les structures éducatives, techniquement approuvé par les acteurs du système et qui puisse contribuer à juguler le phénomène afin de créer un environnement propice à la promotion d’une culture de non-violence, à assurer les conditions favorables aux enseignements- apprentissages au Burkina Faso, tel est l’objectif global de la présente stratégie nationale.
Le système éducatif est confronté ces dernières années à l’incivisme grandissant et des actes de violences en milieu scolaire. Il faut noter que certaines analyses montrent que ces violences s’expliqueraient en partie par la toxicomanie et la consommation de la drogue en milieu scolaire. Des statistiques de 2015 à 2017 font ressortir que 274 élèves et étudiants ont été interpellés pour fait de drogue par les services de détection et de répression. L’ampleur de la toxicomanie et de la consommation de la drogue qui gagne du terrain dans nos écoles, annihile les efforts du gouvernement dans l’atteinte des objectifs du développement durable. A ce propos, le ministre souligne que « malgré les efforts consentis par le gouvernement, ces dernières années, les établissements scolaires sont le théâtre de mouvements sociaux, de grèves à répétition, de boycotts des activités pédagogiques et de la défiance de l’autorité de l’Etat ». Il était donc impérieux que des actions correctives soient entreprises, d’où l’élaboration de cette stratégie nationale pour la période 2020-2024, suivie d’un plan d’action triennale glissant 2020-2022 pour son opérationnalisation. 20190401 091613La stratégie nationale couvre le primaire, le post-primaire et le secondaire. En plus du phénomène de la drogue, de la toxicomanie et de la violence, elle s’attaque aussi à la vente et à la consommation d’alcool et de tabac en milieu scolaire.
La sensibilisation, la réinsertion des élèves dits ‘’toxicomanes’’ et la répression sont les trois principales axes d’intervention déclinés dans la stratégie nationale.


DCPM/MENAPLN