20190708 055119Le concours provincial d’excellence du Kénédougou a livré son palmarès ce samedi 6 juillet 2019 au cours d’une cérémonie rehaussée par la présence du Pr Kalifa Traoré, Secrétaire général du ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, parrain de cette édition 2019 et de l’honorable Député, Salimata Konaté. Au total 30 prix ont été décernés à des acteurs du préscolaire, du primaire et du non formel dont des prix spéciaux.
Au terme de l’année scolaire 2018-2019, la province du Kénédougou à l’image des autres, évalue ses performances sous forme de bilan et de récompenses à l’endroit des acteurs les plus méritants. Le palmarès du concours d’excellence consacre 13 meilleurs élèves au Certificat d’études primaires (CEP) des Circonscriptions d’Education de Base (CEB) dont le meilleur élève de la province, Orokiatou Sanogo de l’école de Diéri B avec un total de 160 points. Le prix du meilleur enseignant des classes de CM2 de la province a été attribué à Pauline Paré avec un taux de succès de 92,22% sur 90 candidats présentés ce qui vaut à l’école de Orodara B le premier rang des écoles de la province. La CEB de Samorogouan s’est illustrée parmi les autres avec 618 élèves reçus au CEP sur 685 présentés soit un taux de succès de 90,22%.
Au titre du préscolaire, le Centre d’Eveil et d’Education préscolaire (ÇEEP) Saint-Hilaire de Orodara a été retenu comme meilleure structure préscolaire dont son moniteur Simporé Armand, également fait meilleur moniteur de la province. L’opérateur ANTBA, promoteur de 10 centres d’alphabétisation avec seulement un taux de déperdition de 1,56%, décroche le prix du meilleur opérateur. Dans la catégorie des prix spéciaux décernés à des partenaires sociaux, la performance de la meilleure Association des mères éducatrices (AME), promotrice d’activités génératrices de revenus (AGR), retient l’attention avec plus de 2.000 000 F CFA générés et l’existence d’une caisse de menues dépenses à hauteur de 500 000 F CFA.
L’ensemble de ces performances a permis à la province de réaliser un taux de réussite au CEP 2019 de 70,16% soit la troisième performance sur les 45 provinces du Burkina. Un résultat de qualité salué à juste titre par le parrain, le Pr Kalifa Traoré qui a félicité les différents acteurs avant de les exhorter à ne pas perdre de vue l’objectif de l’éducation qui est de former ’’des humains et non des robots’’. Selon lui dans un monde globalisant, il faut exhorter les élèves au dépassement de soi pour viser les places de meilleurs d’entre les excellents. Il a cependant appelé à plus de réflexion au plan national pour définir des critères d’évaluation fiables pour que ces concours d’excellence ne soient pas sources d’injustice et de frustrations qui peuvent à la longue ‘’tuer’’ l’excellence au lieu d’en faire la promotion.
DCPM/MENAPLN.