image1 5Le Ministre de l'Education nationale, de l'Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales, Pr Stanislas OUARO a procédé ce  lundi 10 Juin 2019 à Koudougou à l'ouverture de l'atelier d'élaboration d'une feuille de route, d'un guide de gestion administrative et financière des affectations du personnel pour nécessité de service et de projets de textes organisant ces affectations et la suppléance au primaire fixant les normes horaires des enseignants au post-primaire et secondaire.  Il avait à ses côtés le directeur de Cabinet , Adama BOLOGO et le directeur régional de l'éducation préscolaire, primaire et non formelle ( DREPPNF) du Centre-Ouest, Batia Bavapoula SOGO. 

La question de la gestion rationnelle des ressources humaines dans un secteur  hautement social qu'est l'éducation, se pose avec acuité.  A titre d' illustration,  pour 50 124 salles  de classes  recensées au primaire, l'effectif des enseignants en classe est de 68 088 agents, tandis qu'au même moment, on enregistre un manque d'enseignants dans certaines écoles. A entendre Pr Stanislas OUARO, la situation est catastrophique au MENAPLN.  Il en a pour preuve, des enseignants des lycées et collèges qui sont affectés dans des établissements et qui ne font que deux (2) heures par semaine de cours alors qu'ils doivent 22 heures par semaine à l'Etat. Tandis que  dans certaines zones, des professeurs sont en surplus d'heures de travail.Afin d'opérer une répartition judicieuse du personnel sur le terrain et dans les bureaux pour  combler les besoins en personnel des différentes structures du ministère,  cette année, il a été décidé de façon consensuelle à l'issue d'un conseil élargi de cabinet de ne pas opérer de mouvement national. Cependant, explique le ministre en charge de l'éducation Pr Stanislas OUARO, " la voie de la nécessité de service encadrée sera privilégiée. Elle n'est pas du pouvoir discrétionnaire du ministre, mais sera  encadrée. A cet  effet, pour mieux l'appliquer, l'élaboration d'une feuille de route, d'un guide de critères de gestion administrative et financière des affectations pour nécessité de service au titre de l'année 2019 et des projets de textes organisant ces affectations,  fixant le volume horaire au niveau du post- primaire et secondaire de même que la suppléance au niveau du primaire sera élaboré avec la participation des partenaires sociaux. 

image2 5A en croire Pr OUARO,  une fois élaborés, ces différents documents serviront de référentiel afin d'opérer le mouvement par nécessité de service  qui aura lieu cette année.

DCPM/MENAPLN