IMG 6558Le Ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales, Pr Stanislas OUARO et le Gouverneur de la région du Sahel, colonel Major, Salfo Kaboré se sont rendus ce dimanche 9 mai 2019 dans la province du Yagha pour encourager les 500 candidats déplacés à Sebba pour prendre part à l’examen du CEP.
Depuis les attaques terroristes perpétrées dans les communes de Mansila, Solhan et Boundoré dans la province du Yagha, plusieurs écoles de ces localités ont été fermées. Les enseignants titulaires des classes d’examen de ces zones ont trouvé une initiative salutaire en se déplaçant avec leurs élèves dans les zones plus sécurisées afin d’assurer leur encadrement dans la quiétude. Cette initiative endogène entreprise par les enseignants a permis de prendre en charge 500 élèves déplacés des trois communes grâce aux familles d’accueil et d’autres partenaires.

Cette initiative a conduit le ministre de l’Education nationale, Pr Stanislas OUARO à Sebba pour encourager et remonter le moral des enseignants. Ainsi dira-t-il : « je suis venu à Sebba pour vous dire mon admiration, celle du gouvernement et du chef de l’Etat, pour ce que vous avez fait pour que les enfants du Yagha puissent comme tous les enfants du Burkina Faso poursuivre leur scolarité et prendre part aux examens du CEP ». Aussi, le ministre a tenu à saluer et remercier ces différents partenaires pour leurs accompagnements multiformes. Par ailleurs, un lot de matériels a été remis aux premiers responsables de l’éducation pour le bon déroulement du CEP.
Avant de retourner à Ouaga, le ministre a répondu en substance aux préoccupations des enseignants du Yagha regroupés dans la salle de conférence de la mairie de Sebba. Il leur a rassuré de sa disponibilité constante pour discuter avec les partenaires pour une issue favorable à tous.
DCPM/MENAPLN.