IMG 5986En marge de la célébration de la journée mondiale de l’hygiène menstruelle, le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales, le Pr Stanislas Ouaro, a visité le 30 mai 2019 en compagnie de madame Anne Vincent, Représentante résidente de l’UNICEF, le chantier de construction du Lycée scientifique de Ouahigouya. Il s’est dit satisfait à l’issue de la visite.

Après un début tardif dû à des difficultés liées au choix du site qui devait abriter l’établissement, le chantier de construction du lycée scientifique de Ouahigouya inscrit dans le programme du Président du Faso qui prévoit la réalisation d’un lycée scientifique dans chaque chef-lieu de région, a démarré il y a trois mois et avance bien. Des salles de classe jusqu’aux bâtiments administratifs en passant par le terrain de sport, l’infrastructure prend forme. Et c’est un ministre rassuré qui a confié au terme du constat que l’établissement sera fin prêt pour accueillir les enfants à la rentrée prochaine. Ce chantier est l’un des huit sites en cours d’exécution sur les 13 lycées prévus.
Une fois ouvert, le lycée devra accueillir des élèves recrutés sur la base du mérite au niveau régional pour intégrer ce cadre idéal d’études d’où ils sortiront avec un baccalauréat série C leur donnant accès à des classes préparatoires d’entrée dans les grandes écoles en cours de réalisation dans l’enceinte des deux lycées scientifiques de Ouagadougou et Bobo ou à l’université.
IMG 5969L’objectif à terme dans la réalisation des lycées scientifiques selon le Pr Stanislas Ouaro, est ‘’d’inverser la tendance’’ car un fossé se creuse entre d’une part les effectifs déficitaires dans les séries scientifiques et d’autre part, une massification d’élèves dans les séries littéraires. Il faut donc réaliser l’équilibre pour diversifier les compétences en vue d’une meilleure insertion des diplômés de sorte à ce qu’ils puissent contribuer à un développement harmonieux du Burkina.
DCPM/MENAPLN.