Le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales, Pr Stanislas OUARO, a présidé la cérémonie de récompense des communes ayant la meilleure restauration en cantine scolaire. C’était le mardi 5 mars 2019 dans l’enceinte du SIAO à Ouagadougou. Cette cérémonie qui vise à stimuler les meilleurs à mieux s’investir pour une cantine scolaire saine et de qualité a eu pour marraine Madame Sika KABORE, épouse du chef de l’Etat et coparrainée par son Excellence IKEZAKI Tamotshu, ambassadeur du Japon au Burkina.

20190305 204250

La première édition du prix de la meilleure commune ayant la meilleure restauration en cantine scolaire a gagné son pari. C’est au cours d’un diner gala que les lauréats au nombre de 20 ont reçu leur prix. Le grand lauréat de cette première édition est la commune rurale de Komki-Ipala dans le Kadiogo qui a reçu une enveloppe de 500 000F CFA et de nombreux ustensiles de cuisines.

Cette cérémonie a été rendue possible grâce à l’appui technique et financier de l’agence japonaise de coopération internationale (JICA) qui appuie considérablement le système éducatif burkinabè en matière d’infrastructures éducatives. Elle intervient également dans la mise en place des comités de gestion d’écoles sur l’ensemble du territoire national.

Le ministre de l’Education nationale pour sa part a invité les collectivités locales dans le cadre du transfert de compétences aux collectivités à mieux s’investir pour servir un repas de qualité aux élèves. Pour lui, cette distinction est une reconnaissance, mais aussi et surtout une invite à tout mettre en œuvre pour la mise à disposition des vivres à temps dans le respect et l’amélioration de la qualité nutritionnelle des cantines scolaires par la valorisation des produits locaux. A la question des maires qui font des malversations des ressources transférées, le Pr OUARO a fait savoir que des audits seront commandités par son département auprès des communes afin de s’assurer de la bonne gestion des ressources financières transférées et également des contrôles seront effectués au moment de la réception des vivres. Des sanctions seront prises à l’endroit des contrevenants, a conclu le ministre de l’Education.

DCPM/MENAPLN