Le Secrétaire général par intérim du ministère de l'éducation nationale, de l'alphabétisation et de la promotion des langues nationales, Prosper BAMBARA a présidé le mardi 19 Février 2019 à Ouagadougou la cérémonie d'ouverture de l'atelier de réflexion sur la capitalisation des bonnes pratiques des acquis des formations offertes par l'agence japonaise de coopération internationale (JICA)dans le domaine de l'éducation. C'était en présence de Kobayashi TAKEMICHI, représentant résident de la JICA au Burkina.

52391266 2328660384076522 2667433617214406656 n


Venu ouvrir l'atelier au nom du ministre en charge de l'éducation, le secrétaire général assurant l'intérim a tout d'abord salué la dynamique partenariale qui prévaut entre les gouvernements du Japon et du Burkina qui se traduit par l'intervention du Japon dans les secteurs prioritaires du développement de notre pays , notamment l'éducation de base.
Sans doute, les offres de formation de la JICA qui vont de la pédagogie, à la gestion et planification de l'éducation en passant par l'administration des finances et la formulation des politiques éducatives ont contribué au renforcement de la qualité de notre système éducatif. Aussi Prosper BAMBARA a-t-il saisit l'occasion pour réitéré les vifs et sincères remerciements du MENAPLN à la JICA pour ses appuis multiformes.
Le représentant résident, a quant à lui, plaider pour un réinvestissement des acquis, mais aussi à leur diffusion dans l'objectif bien compris de toucher ceux qui n'ont pas encore eu la chance de participer au programme de co-création de connaissances dans des institutions japonaises où dans des pays tiers.
Les anciens stagiaires du Japon, répartis en 3 groupes, le préscolaire, le primaire et formateurs des Ecoles Nationales des Enseignants du Primaire(ENEP), ont présenté les actions menées et les difficultés rencontrées. Les échanges qui en ont résulté nous donnent de motifs réels d'espoir quant à la visibilité et à la valorisation des compétences pour une amélioration de l'efficacité interne et externe de notre système éducatif.
DCPM/MENAPLN.