La cérémonie de remise des prix d’excellence des écoles bilingues Franco-Arabes s’est déroulée le samedi 3 novembre 2018, à Bobo-Dioulasso. Elle a été placée sous le patronage  du Ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Pr Stanislas OUARO, en présence du représentant du maire de Bobo-Dioulasso, du Coordonnateur du projet d’appui à l’enseignement primaire bilingue Franco-Arabe(PREFA), Monsieur Amadou SIDIBE et du Représentant de la Banque islamique de Développement (BID).

 

C’est une grande première pour l’école Franco-Arabe que des autorités de premier rang du MENA honorent de leur présence à une cérémonie de remise de prix d’excellence. Ce nouvel état de fait témoigne de l’engagement des autorités à faire de ce maillon faible du système éducatif une réussite : « Je suis là pour traduire l’engagement du gouvernement aux côtés des écoles Franco-Arabes. Nous voulons que les produits qui en sortiront soient les mêmes que ceux des écoles classiques. Ils ne doivent pas être victimes d’une éducation au rabais », a rassuré le Ministre OUARO.

Les promoteurs de ces écoles ont remercié le MENA à travers le PREFA qui a permis de remplacer les abris précaires par des salles de classes et aussi, a favorisé la dotation en manuels scolaires, en conformité avec le programme officiel. Leur représentant a ainsi, reconnu l’engagement du ministère à leurs côtés « qui s’active à l’amélioration de leurs conditions de travail». Il a également fait observer que des médecins sont issus de leur rang, une manière de démontrer le rôle déterminant de l’éducation Franco-Arabe dans notre pays.

Le Ministre OUARO a salué l’inestimable contribution de ces écoles dans l’offre éducative puis a félicité les enseignants, les élèves et les promoteurs en les invitant à encore plus de travail : « Il n’y a d’excellence que là où des femmes et des hommes excellent dans leur travail », a clamé le Ministre OUARO.

Pour l’heure, le PREFA intervient dans 7 régions du Burkina et le gouvernement, qui vient de signer un accord de financement avec l’Union européenne, va proceder à  la construction des collèges d’enseignement général Franco-Arabe, à la formation des enseignants et à la modernisation de ce pan de l'éducation.

DCPM/MENA.