Le ministre de l’éducation nationale, Pr Stanislas OUARO a présidé ce jeudi 19 juillet 2018, la cérémonie d’ouverture de la 5e assemblée générale du Conseil national pour la Prévention de la Violence à l’école (CNPVE). Cette assemblée générale qui se tient à Loumbila dans la province de l’Oubritenga, réunit les membres statutaires du CNPVE pour 48 heures de travaux. 


« Renforcement de la prévention de la violence en milieu scolaire : quelle stratégie de coordination pour l’opérationnalisation des cellules de paix » ; c’est le thème de cette 5e assemblée générale, qui fera l’objet des réflexions des panélistes. En effet pour le compte de l’année 2018, le conseil expérimente la mise en place de mécanismes de prévention de la violence, dénommés cellules de paix (CEPA). Et c’est avec l’appui financier de l’UNICEF, que les CEPA, constituées des différentes composantes de la communauté éducative, seront opérationnalisées dans des établissements pilotes de certaines régions du Burkina Faso. Il s’agit essentiellement des régions du Centre-Ouest, de l’est et du Sahel. L’expérience de ces trois régions sera progressivement étendue aux autres régions du pays, et devrait permettre d’anticiper d’éventuelles situations de crises avant qu’elles ne dégénèrent.
DCPM/MENA