IMG 3307Du 16 au 18 juillet 2018, une équipe du Conseil national pour la Prévention de la Violence à l’école (CNPVE) conduite par son coordonnateur Bassalia DIANE a séjourné à Dori. Objectif : prise de contact avec les autorités de la région du sahel et les informer de vive voix du choix de la région pour abriter la 3e édition de Semaine scolaire d’Education à la Citoyenneté(SeSECi), Dori 2018.
Dori accueillera du lundi 22 au dimanche 28 octobre 2018, la célébration nationale de la 3ème édition de la SeSECi, autour du thème « Education à la citoyenneté à l’école, un défi quotidien : quelles contributions de chaque acteur de la communauté éducative ? ».
Afin de réussir cet événement majeur pour le devenir de notre jeunesse et de la nation toute entière, le CNPVE, la structure porteuse de l’activité au MENA, a approché le gouverneur de la région, puis les directeurs régionaux en charge de l’Education dans le sahel pour leur porter l’information de première main et recueillir leurs orientations et suggestions pour une tenue réussie de ce rendez-vous annuel en faveur du civisme en milieu scolaire.
Timothée ZOMBRE, chef de cabinet du gouverneur qui a reçu la délégation du CNPVE, s’est réjoui du choix de la région du sahel pour célébrer la SeSECi 2018, mais a surtout promis informer qui de droit pour les dispositions idoines soient prises pour assurer un plein succès à cette édition.
Il en a été de même au cours des séances de travail respectivement avec Angéline NEYA, DREPPNF et Dramane DERME, DREPS du sahel. Ils ont promis de travailler main dans la main pour relever les défis de la mobilisation, mais aussi de l’organisation de la SeSECI au Sahel.
DCPM/MENA.